Le secteur des céréales en Alsace

La filière céréalière : une filière forte en Alsace

Base de l’alimentation les céréales occupent plus de 9 millions d'hectares en France. 
En Alsace, 56% de la surface agricole et 4 000 exploitations agricoles sont consacrés aux céréales. Notre Région assure tous les ans près de 10% de la production française de céréales avec près de 2 millions de tonnes produites sur le sol alsacien.

Les cultures céréalières et, notamment le maïs, occupent une place prépondérante dans le paysage économique alsacien. Elles sont au cœur d’une filière dynamique qui compte de nombreux acteurs (agriculteurs, collecteurs, fournisseurs de matériels, fabricant d’aliments du bétail, semouliers, amidonniers, producteurs d’éthanol) et génère près de 15 000 (production et transformation).

80% des céréales produites en alsace par la CAC 68 sont destinées à l’alimentation humaine et transformées dans les industries amidonnières et semoulières installées le long du Rhin.

Le respect des bonnes pratiques, la traçabilité du champ à l’assiette ainsi que les nombreux contrôles sanitaires, assurent des céréales de qualité et exemptent d’OGM.

Le maïs, céréales phare.

Le maïs occupe indiscutablement une place majeure dans l’économie rhénane.  En Alsace, les sols, le climat, l’eau, le grand savoir-faire des producteurs, les voies de  communication efficaces pour accéder à des transformateurs proches sont autant d’atouts naturels  propices à la mise en place d’un tissu sociaux économique qui aujourd’hui rassemble tous les  maillons de la filière dans la vallée du Rhin. 

En Alsace, exactement à l’inverse de la production française, 24% du maïs sont utilisés par l’alimentation animale alors que 76% partent vers les différentes industries, amidonneries et semouleries pour l’alimentation humaine.

La semoulerie  utilise environ 300 000 tonnes dont la plupart est transformé en Alsace .Du sirop de glucose (servant aux préparations culinaires) au grits de maïs (pour la fabrication de la bière) en passant par les corn-flakes et aux extraits d’amidon pour les bioplastiques, biocarburants,  les utilisations du maïs originaires sont nombreuses et prometteuses.